entete

Accueil

GESTION DE LA DOULEUR

LA DOULEUR

La douleur est toujours réelle, cependant son intensité dépend du seuil de tolérance des personnes. Elle peut être due à des dérèglements physiologiques, à une lésion ou un dysfonctionnement organique, à une blessure, une fracture, à de la fièvre, à des maladies, à des déséquilibre du système nerveux… mais aussi au stress et à nos émotions. Elle n'est donc que rarement uniquement physique ou organique.

" Aïe !J'en ai marre d'avoir mal au corps, au coeur et à l'âme! "

Ainsi, de nombreuses douleurs sont des douleurs psychogènes, c’est à dire qu’elles sont générées avant tout par des facteurs psychologiques, émotionnels ou comportementaux.
Cette douleur, de nature psychogène, est bien réelle et parfois insupportable alors qu'il n'existe, objectivement, aucune lésion anatomique ou organique susceptibles d'expliquer son existence et son intensité.

Il est possible que ce soit le psychisme qui, "n'en pouvant plus" de gérer des tensions psycho-émotionnelles, pour ne pas sombrer (dépression) ou exploser (burn-out), charge le corps de "prendre le relai" et d'exprimer avec des maux ce qu'il n'est pas ou plus possible d'exprimer avec des mots. Alors, l'unité corps-esprit et l'intelligence cellulaire, vont tout faire pour trouver des moyens de rétablir l'homéostasie.
C'est sur cette hypothèse, "nous sommes un Tout indissociable" , déjà maintes fois vérifiée et maintenant prouvée scientifiquement par les neurosciences *, que je m'appuie lorsque j'accompagne les personnes souffrantes pour les aider à retrouver ce fameux équilibre corps-esprit.

* Les neurosciences proposent une vision globale de l'être humain qui dépend des 5 facteurs du vivant : Tout ce qui est vivant et humain sur la planète Terre, respire, se nourrit, se protège (immunité et détox), pense et ressent des émotions. Dr Yann Rougier, delta-médecine.org

Collaboration avec un médecin neurologue


Le Docteur Brugeilles, neurologue à Villepreux et à l’hôpital Mignot de Versailles, depuis plus de trois ans, m’envoie régulièrement certains de ses patients (environ une centaine) pour lesquels, l’approche médicamenteuse ne suffit pas ou pourrait être soutenue par des techniques complémentaires. Je reçois donc de plus en plus de des personnes atteintes de douleurs neuromusculaires, migraines, troubles de la sensibilité - pour lesquelles la dimension psychosomatique est importante.

Dans tous les cas, lors de l’anamnèse, nous découvrons, le patient et moi, qu’il existe une cause d’origine psychique et/ou événementielle à l’apparition des premiers symptômes de douleur. Il peut s’agir d’un choc émotionnel puissant ou même modéré, d’un comportement d’autodestruction ou d’autopunition, d’un stress violent ou chronique, d’émotions mal gérées, d’attitudes relationnelles ou personnelles inadéquates, de conditions de relations dominant/dominé, de schémas mentaux limitants et même de transmission psychique transgénérationnelle.

Les techniques employées pour la gestion de la douleur


Pour agir sur la douleur


- LA FASCIATHÉRAPIE
pour agir sur les blocages dus, pour la plupart, à des émotions ou ressentis - colère, peur, frustration, rancœur, culpabilité – stockés dans les fascias, sous forme psycho-organique.

Les fascias sont des membranes très fines, des enveloppes subtiles constituant une sorte de tissu d’emballage de protection, qui, tel un seul et même rouleau de « cellofrais » entoure, sépare, maintient, relie, protège toutes les structures corporelles, muscles, nerfs, vaisseaux, organes, os, viscères, en se terminant par la peau qui recouvre tout le corps.

(Il est important de préciser que les cellules de la peau et celles du système nerveux sont, en quelques sortes, "jumelles" puisqu'elles proviennent du même feuillet embryonnaire que les neurones, d'où l'importance et l'efficacité de certaines thérapies manuelles, non seulement sur le système nerveux mais aussi sur nos pensées et nos émotions qui lui sont corrélées).

Le fascia est un tissu de soutien et de liaison qui relie tout à tout. Il est constitué d’un gel semi-liquide avec des fibres de collagène et d’élastine en proportions variables selon la nature du fascia : la fine membrane que vous pouvez voir sur les escalopes de poulet, est un fascia. La plèvre, le péritoine, le péricarde, le périoste, les ligaments, les tendons, la dure-mère, la peau sont des fascias.

Les fascias ont une autonomie de structure et de fonctionnement, selon l’élément qu’ils sont chargés d’encadrer. On pourrait faire l’analogie avec les structures en tissu, papier, plastique, bois, Placoplatre, brique, métal, verre… qui ont des fonctions de protection, d’isolation ou de séparation dans la vie courante.

Les fascias ont aussi la faculté de recevoir et de transmettre toutes les informations utiles au bon fonctionnement de chaque groupe cellulaire, par un système de communication en réseau:
- L’hypothèse a été émise que les méridiens d’acupuncture se situeraient dans les fascias. Ainsi, l'énergie vitale circulerait à leur niveau et, vu qu'elle agit sur les plans physique et physiologique mais aussi émotionnel et comportemental, toute perturbation des fascias créeraient des déséquilibres psychocorporels et vice-versa.
- Il se peut aussi que ce soit aussi le cas pour la communication biophotonique: les informations électromagnétiques transmises de cellule
à cellule par le biais des biophotons, à la vitesse de 300000 km/s, se propageraient au niveau des fascias.

On peut donc supposer que toute perturbation physique, mentale, émotionnelle, comportementale mais également tout dérèglement cellulaire s'inscriraient dans les fascias et perturberaient leur équilibre donc leur fonctionnement... et vice-versa.

A chaque choc psycho-émotionnel ou physique, à chaque contrariété, pensée perturbante, diktat hérité du passé, ils se figent localement et perdent de leur fluidité, de leur élasticité
et de leur souplesse ( à cause des fibres d'élastine et de collagène dont la fonction n'est plus optimale). Ils deviennent comme du cuir mouillé qui a séché au soleil et qui a rétréci.
Ils se rétractent et bloquent le mouvement des articulations, des muscles et des organes, créant parfois des douleurs intolérables.
Les patients disent d'ailleurs souvent, à propos de leurs douleurs, que c’est comme s’ils portaient un T-shirt ou un pantalon dix fois trop petit qui les comprime tellement qu’ils ne peuvent pas bouger sans avoir terriblement mal.

Cette contraction des fascias a pour conséquence, non seulement la douleur physique qui, en tant que symptôme, n'est que le dessus de l'iceberg, mais aussi une modification de la biochimie cellulaire comme par exemple la production des neuromédiateurs perturbant nos humeurs, nos ressentis et pouvant entraîner des symptômes psychiques comme la dépression, l'agressivité, la perte de concentration ou l'hyper-activité.

Le travail que je fais, consiste à chercher les zones où les fascias sont bloqués, à les assouplir et à leur redonner le mouvement de vie (en forme de lemniscate, le fameux signe de l’infini ou 8 horizontal) pour faire disparaître la douleur (et si possible rétablir l'équilibre biochimique, psychologique et émotionnel).

Cependant, il faut savoir que, comme notre corps est extrêmement intelligent, il s’arrange toujours pour éliminer la souffrance en compensant. De ce fait, bien souvent, la douleur la plus récente n’est que le résultat de la compensation d’une douleur plus ancienne. Je dois donc agir en remontant vers le blocage initial en « détricotant » les compensations successives qui ont chacune masqué un blocage antérieur.

Pour agir sur les circonstances et les causes de la douleur



Diminuer ou éliminer les symptômes est certes intéressant mais, si on n’élimine pas la cause et si on n’active pas la capacité qu’a chaque individu, de développer ses capacités d’autorégulation et d’autoguérison et d'apprivoisant ses émotions et son mental, ça va revenir.

- LE SHIATSU
pour relancer énergétiquement, les capacités d’autorégulation et d’autoguérison.
Il permet de réguler les émotions, renforcer l’adaptabilité, relancer l’homéostasie, développer la capacité à gérer le stress, diminuer l’anxiété, rétablir l’équilibre physiologique et diminuer les tensions nerveuses, musculaires et articulaires.
Quand l’origine vient du transgénérationnel, on travaille sur certains méridiens, les vaisseaux merveilleux pour déprogrammer les programmes inconscients délétères qui ont été transmis par les générations précédentes (proches ou lointaines) afin de « casser la chaine » de la souffrance mise en place lors de ressentis de culpabilité, de mérite, de comparaison dépréciative, de nullité…
(Je décrit précisément ces "poisons" qui nous mettent en situation d'auto-punition, d'auto-sabotage ou même d'auto-destruction dans mon 2 ème livre: "J'arrête de me trouver nul(le)")


- LA RÉINFORMATION CELLULAIRE pour reprogrammer les cellules, les tissus, les organes, les glandes à fonctionner correctement en retrouvant leur fréquence vibratoire d’équilibre.
Tout symptôme, y compris la douleur, est du à une modification de la fréquence d’équilibre des atomes constituant le tissu ou l’organe en souffrance. Les déséquilibres qui apparaissent dans la matière, c'est à dire dans le corps, ont une origine dans la non-matière, c'est à dire sur le plan informationnel.
Je travaille avec mes mains pour détecter les anomalies vibratoires au niveau des cellules et même au niveau des atomes et ensuite je transmets une nouvelle information vibratoire correspondant à la fréquence d’équilibre, comme le font les machines de thérapie quantique. On parle alors de thérapie quantique informationnelle.


- LA COHÉRENCE CARDIAQUE pour renforcer l'adaptabilité de l'organisme face au stress et à l'anxiété et pour l'aider à mieux gérer les émotions, permettant ainsi de mieux prévenir et traiter un ensemble de troubles et de pathologies qui y sont liés.
Pour info, la Fédération Française de Cardiologie recommande la cohérence cardiaque pour réduire le stress. voir les directives de la FFC

Quand le cœur est en cohérence cardiaque, tous les autres systèmes ou organes du corps qui fonctionnent de façon rythmique ou cyclique, s'harmonisent, comme si le cœur jouait le rôle de "chef d'orchestre" ou "d'harmonisateur", ainsi l'équilibre se rétablit, diminuant les tensions, qu'elles soient physiques, nerveuses, émotionnelles ou mentales...

Pour en savoir plus sur la cohérence cardiaque, allez lire l'article complet que je consacre
à cette technique respiratoire si facile à pratiquer au quotidien.

Lors des séances de soins (shiatsu, fascia, reprogrammation cellulaire), je propose à la personne de se mettre en cohérence cardiaque, durant une dizaine de minutes, grâce à une application spécifique du smartphone : ainsi, soit par le toucher des points d'acupuncture pour faire circuler l'énergie vitale, soit en ré-information cellulaire pour reprogrammer le fonctionnement subtil des organes, toutes les informations que je transmet, se propagent à travers l'organisme comme avec un laser, infiniment plus vite, infiniment plus juste et infiniment plus précisément... Parallèlement, le "patient" se détend et tous ses paramètres neuro-physiologiques et endocriniens peuvent se rééquilibrer.


- LE COACHING PSYCHOCORPOREL basé sur le lien corps-esprit
avec le décodage psycho-bio-énergétiquel, l'écoute active bienveillante et empathique et les neurosciences

Ce que l'on réprime, s'imprime
Ce à quoi on résiste, persiste
Ce qui nous affecte, nous infecte
Ce que l'on fuit, nous poursuit

Mais, heureusement...
Ce à quoi on fait face, s'efface
Ce qu'on visualise, se matérialise
Et ce que l'on bénit, nous
ravit...

→ pour aider les personnes à réfléchir, à découvrir, puis à reconnaître et enfin accepter que bien souvent, les souffrances physiques et les réactions psycho-comportementales qui nuisent à leur quotidien personnel et relationnel sont dues à des blessures du passé que leur inconscient a enfouies pour ne plus souffrir.

Il est important de préciser que, pour faire émerger tout ça, il est fondamental de faire appel à ce qui contribue majoritairement à la qualité de soin d'un thérapeute, c'est à dire la bienveillance et l'empathie car tout être en souffrance a besoin d'être reconnu et entendu pleinement et sans jugement.

→ pour les inviter à comprendre que nos émotions constituent le moyen que notre inconscient a trouvé pour nous transmettre des messages et nous inviter à changer quelque chose afin de retrouver l'harmonie corps-esprit et bien-sûr pour les aider à les exprimer.

→ pour leur donner des outils spécifiques permettant d’agir en conscience sur les modes de fonctionnement réactionnels (ou réflexes régis par le cerveau reptilien) qu’ils ont mis en place dans leur passé et qui se sont transformés en habitudes néfastes ou destructrices, déclenchant souvent des douleurs psycho-émotionnelles et/ou corporelles parfois intenses.

→ Pour leur permettre d'accéder peu à peu à une certaine autonomie par rapport à la gestion de la douleur du corps, du coeur et de l'âme (car tout est lié), en suivant des conseils et en pratiquant des exercices basés sur l'auto-shiatsu, la relaxation, la respiration, la visualisation... (dont un certain nombre sont dans la 3ème partie de mon premier livre "L'énergie corps-esprit pour vivre en harmonie", qui propose du coaching psycho-bio-énergétique.

J'ai constaté que de nombreuses personnes sujettes à des douleurs importantes sont pleines de culpabilité et de rancoeurs par rapport à des comportements objectifs ou subjectifs du passé et/ou qu'en plus, souvent elles se trouvent nulles suite à des échecs objectifs ou subjectifs qu'elles ont pu vivre.
A noter, comme je le précisais plus haut, que ça peut aussi venir du transgénérationnel donc de leurs ancêtres proches ou lointains : elles "perçoivent" ce message du passé comme faisant partie de leur propre histoire de vie alors qu'il ne leur appartient pas.
(C'est d'ailleurs en raison de cette constatation que j'ai écrit "J'arrête de me trouver nul(le)", paru aux éditions Eyrolles en septembre 2016.)

Même si l’inconscient a fait de son mieux, en temps voulu, pour les protéger à sa façon,
il a parfois mis en place des « bunkers » de protection, notamment sur le plan émotionnel qui, finalement, au cours du temps, se révèlent être bien plus néfastes que positifs.
Le corps est intelligent. Il cherche par tous les moyens, à trouver LA solution qui lui parait la moins pire. Il s'adapte, de sur-adapte, compense pour éviter la plus grande souffrance (psychique ou physique) à un moment donné mais ce n'est pas forcément la meilleure solution à long terme.
Par l’intermédiaire des fascias, il a passé son temps à s’adapter aux tensions (y compris celles que le mental, les émotions (exprimées ou réprimées) ou l'environnement extérieur imposent) et a créé une chaine de compensations successives jusqu’à ce que ce ne soit plus possible car la tension est maximale et qu’il n’y a plus aucune souplesse pour contrebalancer.

Que ce soit sur le plan physique ou psychique, il s’agit d’éliminer ou de reformater les circuits neuro-endocriniens correspondants et de créer ou d’activer de nouveaux circuits pour « faire comprendre » à l’inconscient et au cerveau que les stratégies qu’ils avaient adoptées ne sont plus d’actualité.
Pour cela, on fait du décodage psychocorporel (on recherche l’événement d’origine de la souffrance puis on met des mots sur les maux car "tout ce qui ne s'exprime pas, s'imprime") et on établit, en commun avec le patient, un programme adapté avec des pistes spécifiques, à suivre chez lui, pour se débarrasser de la cause.

Des pistes de travail personnel


→ dans mon second livre "J'arrête de me trouver nul(le)", vous trouverez des outils ancestraux, revus pas les neurosciences et une méthode, le programme P.A.R.I.® pour arrêter de tourner en rond et vous débarrasser des poisons du passé qui entraînent parfois l'autodestruction et/ou l'autosabotage.

→ dans mon premier livre "L'énergie corps-esprit", vous découvrirez des propositions de décodage somato-psychique (ou psycho-somatique) pour essayer de comprendre pourquoi vous êtes parfois sujets à ces fameuses douleurs et troubles psychogènes et des exercices et des conseils d'auto-coaching psycho-bio-énergétique.

Liens externes



Site
www.jarretedemetrouvenul.com

Page Facebook
FB J'arrête de me trouver nul(le)

Émission sur RTL:
"On est fait pour s'entendre" avec Flavie Flament sur le thème de la confiance en soi,
à laquelle j'ai été invitée le 27 octobre 2016

Interview sur Radio Fréquence Terre:
"Le lien corps-esprit" en direct du salon Planète Durable

Pour acheter mes livres en ligne:

- Eyrolles.com
- Amazon


Haut de page | Retour à l'accueil

Valid XHTML 1.0 Transitional

Webmaster : Florian Barette

SHIATSUTHEMA - Clotilde Poivilliers
06 21 41 10 86 - Me contacter