entete

L\'APPROCHE QUANTIQUE > Que sait-on de la réalité ?

L\'APPROCHE QUANTIQUE
> Que sait-on de la réalité ?

QUE SAIT-ON VRAIMENT DE LA RÉALITÉ ?

« Que sait-on vraiment de la réalité !? »
Découvrez le film qui ouvre vos yeux vers de nouvelles possibilités !



" Que sait-on vraiment de la réalité - 2 ? "

Synopsis et lien You Tube
Que sait-on vraiment du cerveau ?
Que sait-on vraiment de la mémoire ?
Que sait-on vraiment de la physique quantique ?
Que sait-on vraiment de nos émotions ?


« Notre esprit crée littéralement notre corps. Tout commence dans la cellule. C’est une machine à fabriquer des protéines… Mais l’impulsion provient du cerveau. »

Que sait-on vraiment de la réalité !? est un nouveau type de film.
Il est en partie documentaire, en partie fiction, et fait appel à des animations visuelles raffinées et inspirantes.


Le rôle principal, joué par l’actrice Marlee Matlin, est celui d’Amanda, qui se retrouve dans une sorte d’Alice au pays des merveilles fantastique quand sa vie quotidienne et banale commence littéralement à basculer, réveillant la « réalité ».
À mesure qu’Amanda apprend à se reposer sur l’expérience, elle finit par dominer ses craintes, gagne en sagesse, et découvre les clefs des grands secrets ancestraux, tout cela dans le plus grand divertissement. Elle n’est alors plus la victime des circonstances, et se trouve au contraire en voie de devenir la force créatrice de sa vie. Et sa vie ne sera plus jamais la même.

Les quatorze scientifiques et théologiens interviewés dans le documentaire font office d’une sorte de choeur grec moderne. Dans une danse filmique astucieuse, leurs idées se tissent et illustrent l’enchevêtrement de l’histoire. Les pensées et les propos d’un membre du choeur font écho dans ceux du suivant, ajoutant ainsi davantage d’emphase au concept fondamental du film : l’inter-connexité de toutes les choses.

Ils y exposent également les grandes questions soulevées par la science et la religion, lesquelles apparaissent dans le film sous la forme de différents Actes. Au cours du film, la distinction entre la science et la religion se brouille peu à peu, puisquue nous nous rendons compte qu’essentiellement, la science et la religion décrivent les mêmes phénomènes.

Le film utilise l’animation pour rendre compte de la connaissance radicale que la science a apportée ces dernières années. Ces animations explorent le fonctionnement intérieur du cerveau humain et elles nous présentent la plus petite forme de conscience dans le corps : la cellule. Faites avec humour, précision, et irrévérence, ces scènes sont seulement une partie de ce qui rend ce film unique dans l’histoire du cinéma, et un véritable succès commercial.

Film complet sur Youtube " Que sait-on vraiment de la réalité - 2 ? " en version française

Ce film vous propose une version du film initial, allongée de 2 heures et demi avec de nouvelles animations, nouveaux entretiens, et de nouveaux concepts afin de développer toutes les splendeurs de la physique quantique et de ses infinités. Le film rend compte de nouvelles compréhensions scientifiques importantes qui montrent une liaison de plus en plus solide entre la mécanique quantique, la neurobiologie, la conscience humaine et la réalité quotidienne. Des parties du film sont égayées par des animations qui expliquent de façon simple des concepts scientifiques complexes. L'humour et l'efficacité des animations contribuent au caractère unique du film.

Que sait-on vraiment du cerveau ?


Le cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il voit et ce dont il se souvient.
L’histoire du monde est faite de suppositions (« la terre est plate »…) qui, avec le temps, s’avèrent infondées. Si nous nous laissons guider par l’histoire, bien des choses qui paraissaient auparavant évidentes sont en fait inexactes.
Le cerveau traite 400 milliards de bits d’informations par seconde, bien que nous n’en ayons conscience que de deux mille. Ces deux mille bits d’informations font seulement référence à l’environnement, à notre corps et au temps. Nous ne voyons que la pointe de l’iceberg du monde dans lequel nous vivons.

Des expériences scientifiques ont permis de constater que si l’on examine le cerveau d’une personne via l’informatique en lui demandant de regarder un objet, certaines parties de son cerveau s’illuminent. Si on lui demande ensuite d’imaginer le même objet les yeux fermés, les mêmes parties du cerveau s’illuminent, comme s’il le regardait vraiment. Les mêmes réseaux neuronaux sont activés.

Aussi, les chercheurs se demandent : Qu’est-ce que la réalité ? Ce que nous voyons avec notre cerveau ou avec nos yeux ?

Que sait-on vraiment de la mémoire?


Le cerveau agit de telle sorte qu’on ne voit que ce qui nous paraît possible. Une histoire raconte : quand la flotte de Christophe Colomb arriva aux Caraïbes, les indiens d’Amérique ne pouvaient voir les bateaux car leur cerveau (n’ayant jamais enregistré une telle image de la réalité) ignorait l’existence de telles caravelles. Cependant, un chaman remarqua que des ondes anormales se formaient dans la mer. Il observa très longuement l’horizon et finalement les aperçut. Les autres, le croyant et surtout lui faisant confiance, réussirent finalement à voir les caravelles.

Nous voyons toujours une chose après son reflet dans le miroir de la mémoire.
Le reste de la réalité pénètre notre cerveau mais nous ne pouvons l’intégrer si notre mémoire ne le connaît pas…



Que sait-on vraiment de la physique quantique?


De tout l’espace que contiennent les atomes et les molécules, les particules ne représentent qu’une infime partie du volume global. Hormis les particules fondamentales, le reste n’est que vide.

Les scientifiques ont toujours considéré la matière comme la plus haute expression de ce qui est statique et prévisible.

Il faut cependant reconnaître que même le monde matériel qui nous entoure, les chaises, les tables…, ne sont que des mouvements possibles de la conscience. La physique quantique le dit très clairement.

Selon Heisenberg, codécouvreur de la physique quantique, les atomes ne sont pas des choses fixes, mais seulement des tendances. La physique quantique calcule seulement les possibilités de ces tendances. Si nous acceptons cela, nous nous demandons immédiatement : qui ou quoi détermine, parmi toutes ces possibilités, celle qui sera l’expérience en soi ?

Que sait-on vraiment de nos émotions ?


Les émotions sont stockées chimiquement dans la mémoire : une substance chimique spécifique (formée de neuropeptides) est en effet émise pour chaque émotion que nous éprouvons. Le souvenir de cette émotion sera ainsi stocké à court ou long terme par le cerveau.
Dès que nous éprouverons de nouveau cette émotion, notre cerveau émettra ces mêmes peptides et les déversera dans notre sang. Chaque cellule de notre corps est dotée de récepteurs extérieurs. Lorsqu’un peptide atteint une cellule, il s’agrippe à la surface du récepteur. Il fait bouger le récepteur, comme s’il sonnait à la porte. Il envoie ainsi un signal précis à la cellule.

Qui régit la façon dont nous maîtrisons nos émotions et nos réactions ? Si on répète souvent le même exercice, les neurones créent entre eux une relation spécifique durable. Si par exemple nous sommes constamment en colère, si nous nous sentons frustré ou brimé au quotidien, nous alimentons quotidiennement le réseau neuronal en messages négatifs. Ce qui est grave, c’est que ce même réseau est en étroite relation avec toutes les cellules nerveuses… qui détermineront notre personnalité ou même notre santé.

Aussi, par le simple fait de ne pas réagir par automatisme mais en observant avec attention les événements qui se déroulent autour de nous, nous transformons positivement notre caractère et cessons d’être un être émotif qui réagit machinalement à son environnement.

Les émotions sont-elles mauvaises ? Non, elles sont vivantes. Elles avivent nos expériences, mais le problème, c’est notre dépendance à certaines de ces émotions. La plupart des gens n’ont pas conscience que leur dépendance aux émotions n’est pas uniquement psychique, mais aussi biochimique.

Si on ne peut maîtriser ses émotions, on en devient dépendant. Nous ne sommes qu’émotions. Et chaque groupe de cellules qui vient se nourrir et repart pour guérir ou réparer quelque chose, est sous l’influence des émotions. Nous pouvons ainsi devenir accro à chaque neuropeptide et donc à chaque émotion.

Notre esprit crée littéralement notre corps. Tout commence dans la cellule. C’est une machine à fabriquer des protéines… Mais l’impulsion provient du cerveau.

Le seul moyen, pour être un jour satisfait de nous-mêmes, ne sera pas d’agir sur notre corps mais sur notre esprit. Si nous façonnons consciemment notre destin et si nous sommes réellement conscients que nos pensées affectent notre réalité et notre vie, nous sommes alors outillés pour donner forme à notre journée.

Autrement dit, en devenant conscient que notre réalité est sous l’influence de nos pensées, il nous suffira de mieux gérer ces dernières pour échapper à ce qu’on appelle « le destin »…

" Que sait-on vraiment de la réalité - 2 ? "


Haut de page | Retour à l'accueil

Valid XHTML 1.0 Transitional

Webmaster : Florian Barette

SHIATSUTHEMA - Clotilde Poivilliers
06 21 41 10 86 - Me contacter