entete

L\'APPROCHE QUANTIQUE > Des pensées aux cellules

L\'APPROCHE QUANTIQUE
> Des pensées aux cellules

L'APPROCHE QUANTIQUE DU LIEN CORPS-ESPRIT ...

... des pensées aux cellules



Extraits du livre "L'énergie corps-esprit pour vivre en harmonie" de Clotilde Poivilliers.
Éd. Eyrolles

Ondes Pensées-Emotions-Matière


Certaines maladies encore considérées par la médecine comme des « ennemis non vaincus » et certaines guérisons encore inexplicables ont obligé les chercheurs à changer de modèles scientifiques et à se rapprocher du modèle quantique.
Tout est vibratoire, l’univers entier est constitué de vibrations, des plus denses, (la matière) aux plus subtiles, (la lumière ou les pensées).

Le saviez-vous ?


Le spectre de la lumière visible s’étend du violet au rouge en passant par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel mais les ondes lumineuses existent bien au-delà de ce spectre même si nous ne pouvons voir ni les ultraviolets ni les infrarouges dont nous pouvons pourtant percevoir les effets.

Seule l'énergie parvenue à un certain degré de concentration est visible à nos yeux.

Le corps physique est le seul qui soit reconnu par la médecine et la physique occidentale.
Mais cela ne veut pas dire que ce que nos yeux de cartésiens ne voient pas, n'existe pas !
La matière est de l’énergie concentrée, elle est juste plus dense que les paroles qui sont plus denses que les pensées.
On peut comparer ce phénomène à la glace qui est plus dense que l’eau qui est plus dense que la vapeur, mais il s’agit des mêmes molécules H20, la différence se situe au niveau de la quantité d’énergie ou force d’attraction qui les relie entre elles.

Pour mieux comprendre


La vie n’est que battements, pulsations, oscillations, vibrations, donc ondes et énergie.
Le corps humain est constitué de systèmes, constitués d’organes, constitués de tissus, constitués d’environ 60 milliards de cellules, elles-mêmes constituées d’organites, constitués de molécules, constituées d’atomes en cohésion électronique , constituées de nucléons (protons et neutrons), eux-mêmes constituées de particules élémentaires indivisibles, les quarks, (10puissance – 18 mètres).
Nous ne sommes pas la même matière qu’il y a un an, toutes nos cellules se sont reproduites depuis, pourtant chaque nouvelle cellule sait ce qu’elle doit faire, notre organisme continue à fonctionner comme avant. L’information est passée, transmise sous forme vibratoire.
L’information est une vibration.

La matière n’est qu’une illusion, nous ne percevons sa présence vibratoire que grâce à sa densité due à la force de cohésion donc à l’énergie qui retient les atomes entre eux.
Plus cette énergie est grande, plus la matière est dense. C’est une question d’équilibre entre les deux forces opposées mais complémentaires qui constituent toute vie, le Yang qui correspond à l’énergie et le Yin qui correspond à la matière.
Mais si l’une de ces deux forces devient excessive, l’harmonie est rompue et la maladie peut apparaître.
(Plus d’informations dans le chapitre « les bases de l’énergétique chinoise »)

Le saviez-vous ?


Il est possible, par un mécanisme de résonance vibratoire positive, de pulvériser la matière en détruisant les liaisons électroniques qui unissent les atomes entre eux. C’est le cas de la chanteuse émettant un son de la même fréquence que celle des atomes de cristal du verre qui explose.
Explication : il y a addition des fréquences respectives et l’énergie devient tellement forte que les liaisons atomiques cèdent, la matière se désagrège.
Ce système d’émission de fréquences sonores ultrasoniques est d’ailleurs utilisé en médecine classique pour faire exploser et pulvériser les calculs rénaux.
Inversement, des fréquences électromagnétiques pulsées peuvent activer le processus de reconstruction cellulaire et traiter des pseudarthroses (méthode utilisée depuis 1974 à l'Université de Columbia de New York).

Tout se qui vibre à la même fréquence s’attire, les pensées peuvent donc agir sur le corps par simple phénomène vibratoire.

Le Mahatma Ghandi disait : « vos croyances engendrent vos pensées, vos pensées engendrent vos paroles, vos paroles engendrent vos gestes, vos gestes engendrent vos habitudes, vos habitudes engendrent vos valeurs et vos valeurs engendrent votre destin »
L’esprit est immatériel mais il parvient à se projeter dans le corps en utilisant la voie chimique des neuropeptides qui pourtant ne sont pas l’esprit.

L’ADN, la « molécule d’intelligence innée », stable, unique ?


On pensait auparavant que l’intelligence était en grande partie innée, héritée de nos parents par le biais de l’ADN, molécule extrêmement complexe mais théoriquement stable, stockée au cœur de nos cellules.
Cet ADN renferme toutes les informations nécessaires à la création, au déroulement et à la préservation de la vie, sous forme codée et ce code génétique est unique pour chaque être vivant.
Il renferme aussi le trans-générationnel, la mémoire de toutes les expériences passées dans la lignée des ancêtres et un certains nombre de leurs croyances que l’on porte parfois comme des handicapes pour notre vie actuelle.
Ces informations-là venant du passé ne sont pas transmises par les gènes mais par une sorte « d’intelligence innée », sous forme vibratoire.

Le saviez-vous ?


Une science nouvelle, l’épigénétique, nous apprend que notre héritage génétique n’est pas figé une fois pour toutes, puisqu’il est possible d’influencer l’expression de nos gènes, sans modifier le génome par des manipulations génétiques.
Des expériences sur des vrais jumeaux, (possédant le même patrimoine génétique, donc homozygotes) ont montré que, même prédisposés à des maladies par notre hérédité, celles-ci peuvent ne pas se déclencher si nous avons une bonne hygiène de vie, physique, émotionnelle et relationnelle et si nous sommes en accord avec notre environnement, avec la nature et ses cycles, mais aussi avec nos pensées.
Certes, nous ne modifions pas les gènes qui codent ou qui nous protègent des maladies, mais nous favorisons ou non leur expression.

Le neuropeptide, la « molécule d’intelligence acquise », adaptable, fluide ?


La découverte des neuropeptides qui véhiculent l’intelligence de l’esprit à travers tout le corps, n’importe où et partout à la fois, jusqu’au cœur des cellules, a été fondamentale.

Au départ, on croyait qu’ils étaient produits uniquement par le cerveau, siège de l’intelligence, mais on s’est rendu compte qu’ils le sont également par les monocytes du système immunitaire, siège de la défense de l’organisme. Notre système immunitaire est au courant de tout ce que l’on pense.
Intelligence et défense sont donc intimement liées

Les neuropeptides circulent librement à travers tout le corps, dans les liquides organiques et véhiculent les pensées et les émotions passées de « non-matière » à matière, pour les transmettre aux cellules de tous les organes.

Notre cœur, notre intestin, notre foie peuvent « penser » donc agir et réagir de façon
« intelligente » en fonction de tout ce qui se passe au sein de l’organisme ou de façon
« programmée » par des croyances (engrammes) héritées de l’enfance ou des générations précédentes.


Le neuropeptide naît et il évolue avec la pensée en agissant sur la matière vivante.
La pensée et la réaction physiologique sont concomitantes.
Neuropeptide et pensée sont les deux faces d’une même réalité, l’intelligence du corps, l’intelligence de la vie. Ils forment un tout, comme les deux faces d’une pièce.

Cela correspond au principe fondamental de l’énergétique chinoise, le Tao qui symbolise le Tout, la Vie, avec le Yin et le Yang. La « molécule d’intelligence » forme un tout, constitué de matière - la molécule, le Yin et d’énergie - la pensée, le Yang.

Le neuropeptide serait l’une des faces de l’entité « molécule d’intelligence » acquise et la pensée serait l’autre face.

La première question est de savoir comment le neuropeptide peut être soit une molécule, soit une pensée et c’est la physique quantique qui nous apporte l’explication.

Le saviez-vous ?


Le quantum, la frontière entre matière et énergie
D’après Stephen Hawking, le quantum est « l’unité de matière indivisible selon laquelle des ondes peuvent être soit émises soit absorbées »

Selon Deepak Chopra, le quantum est l’élément de base, la plus infime quantité de matière qui puisse se comporter comme une onde : il est à la limite énergie / matière, il est le point de transformation entre les deux et le passage d’un état à l’autre est le saut quantique.

Sous l’angle de la physique quantique, la lumière est composée d’unités de base indivisibles, les photons, quanta de lumière pouvant se comporter soit comme des ondes, soit comme des particules et ceci dépend de quel « côté » on se place.
On parle du principe d’incertitude, le résultat dépend de l’observateur.

Le neuropeptide sous l’angle de la physique quantique.


Le principe de la physique quantique étudiant la lumière peut s’appliquer à la pensée et au neuropeptide.
Le neuropeptide qui est aussi un point de transformation entre la non-matière (esprit) et la matière (corps), peut être considéré comme un quantum et posséder toutes ses caractéristiques, c'est-à-dire se comporter soit comme une particule (substance chimique), soit comme une onde (pensée/émotion).
Selon qu’on se place du côté matière, il se comporte comme une particule, ou du côté pensée, il se comporte comme de l’énergie, c'est-à-dire de la non-matière.

On pourrait dire que le neuropeptide est le quantum du corps humain au même titre que le photon est le quantum de la lumière et que par le biais du saut quantique, nous sommes ce que nous pensons et nous pensons ce que nous sommes.

La seconde question est de savoir comment circule l’information quand elle est sous forme d’onde.

Les biophotons, conducteurs de l’information intercellulaire


Des recherches (en 1975, le biophysicien allemand Fritz Albert Popp à l’université de Kaiserslautern) ont montré que toutes les cellules du corps émettent des biophotons, produisant une très faible énergie lumineuse.
Ces biophotons transmettent des informations sous la forme d’ondes électromagnétiques, à la vitesse de la lumière, (300000 km/s), leur permettant de communiquer instantanément entre elles au sein de l’organisme, pour l’organisation et la coordination générale
Ils modifient le niveau énergétique des molécules déclenchant des réactions biochimiques de l’organisme et stimulent la multiplication cellulaire.
La diminution du nombre des biophotons dans notre organisme entraînerait le vieillissement des cellules ( 200 biophotons au cm² et par seconde pour un nouveau-né et une cinquantaine par cm² à soixante ans).
Petite comparaison
La vitesse de l’influx nerveux produit par les micro-oscillations électriques émises par les cellules est de 50 à 100 mètres par seconde.

Incroyable !
La communication bio-photonique entre cellules existe aussi en situation extracorporelle, c'est-à-dire à distance.
Des expériences ont montré que si on prélève des cellules de salive à un rescapé du Vietnam et qu'on les isoles, on s’aperçoit qu’elles produisent la même réaction biochimique liée à la peur, que cet homme lorsqu’on lui montre des films de guerre.

Biophotons et alimentation vivante


Popp et son équipe ont mis au point un appareil mesurant les émissions de biophotons pour déterminer la maturité et la valeur nutritive des fruits et légumes.
Notre organisme puise des biophotons dans les fruits et les légumes frais et non pas dans ceux qui ont été ionisés ou stérilisés, puisque les cellules qui les composent ont été tuées par l'irradiation ou la chaleur (évasion des photons des structures cellulaires), elles n’émettent plus de biophotons. D’où l’importance de manger le plus possible d’aliments frais.
Pour en savoir plus, voir BioContact N°113 - avril 2002 - dossier Lumière et Santé
Pourquoi il faut manger " vivant " et le livre "Les aliments transmetteurs de signaux cellulaires", de Popp. Ed. Résurgence, Pietteur, Liège (2002).

Le principe de la mécanique quantique appliqué à la loi d’attraction:
« Rêve ta vie et vis tes rêves »


Si notre corps peut entrer en résonance avec ce que nous pensons, il est bien possible que nous puissions entrer en résonance avec les évènements et les personnes qui vibrent à la même fréquence que nos pensées, cela correspond à la loi d’attraction.

Si vous voulez écouter une émission X émise par une station de radio Y, vous devez rechercher la fréquence Hertzienne de celle-ci sur la bande FM car l’émission est codée sur elle et ne peut être audible que sur celle-ci. C’est le principe de résonance.

Votre état d’esprit détermine votre fréquence vibratoire qui attire tout ce qui est en résonance avec elle.
Vous êtes bien, vous allez bien, vous croisez des gens positifs et il vous arrive des belles choses: trop de chance ?
Vous allez mal, vous vous sentez mal et en plus tout commence ou continue à se retourner contre vous et vous croisez des gens toxiques : pas de chance ?

Un peu de philosophie de vie
La chance, c’est être capable de voir toutes les opportunités qui se présentent à nous, donc vibrer sur la même fréquence – c’est la Conscience - puis… être capable de se dire qu’elles sont pour nous – c’est l’estime de soi - puis… être capable de les saisir – c’est la volonté et la confiance en soi.

Albert Einstein disait: " Il n'y a que deux façons de vivre votre vie: la première, c'est de la vivre en pensant que rien n'est miraculeux, la deuxième, c'est de la vivre en pensant que tout est miraculeux."
Le père de la physique quantique et de la théorie de la relativité avait déjà perçu l’impact de nos pensées sur notre vie et décrivait déjà le principe de la loi d’attraction !

« Lorsque je pense ou lorsque je dis : « je dois faire quelque chose », je me rends moi-même esclave de cet acte. Par contre, si je pense ou si je dis : « Je peux faire quelque chose », j’attire les forces créatrices qui m’aident à accomplir cet acte, parce que la parole crée. » Gitta Mallasz, dans « Dialogues avec l’Ange », Aubier.

Elles le vivent: (témoignages)


• « A chaque fois que je commence la journée zen et avec le moral, si j’ai des pensées positives, si je suis joyeuse, je me suis rendu compte que tout ce que j’entreprends se passe bien et que je rencontre et communique uniquement avec des gens qui vont bien.
Par contre, à chaque fois que je me dis que je vais rater un entretien ou un discours ou quand je suis de mauvaise humeur ou renfermée, ça se passe mal, je crois que je me pollue moi-même. »

• « Quand je démarre un projet avec confiance et dans un état d’esprit positif, toutes les portes s’ouvrent, je rencontre les bonnes personnes, je tombe sur les bons articles de journaux, les bonnes émissions de télé ou de radio. J’ai vraiment l’impression d’être un aimant puissant.
D’ailleurs, ça marche aussi dans l’autre sens, quand je vais mal, je me dis que ma journée va mal se passer et tous se passe mal en effet : ça peut commencer par les clés de la voiture que je ne retrouve pas, puis continuer par la demi-heure que je mets à trouver une place, une autre demi-heure à la caisse du supermarché et finir par le PV sur le pare-brise alors que j’ai dépassé l’heure de cinq petites minutes.
On dirait que les gens et les évènements s’accordent avec moi comme si j’étais un instrument de musique qui joue juste ou qui joue faux ! »²

Le saut quantique et le Tao


Le Tao correspond à la réunion du Yin et du Yang, il est le Tout, mais aussi à leur alternance, au passage de l’un à l’autre, il est le Néant. Il est beaucoup plus que ça, mais les anciens taoïstes disaient eux-mêmes qu’il est indescriptible, il EST.
Il correspond à la Vie. Cette alternance des contraires, recherche permanente d’équilibre entre les deux forces opposées mais complémentaires Yin et Yang (jour/nuit, homme/femme, activité/repos, force/faiblesse, blanc/noir, etc) représente le fondement même du mouvement perpétuel de l’Univers et règle totalement la vie de l’homme, du règne animal et du règne végétal.

Le saut quantique est le passage d’un état à l’autre d’une même réalité, c’est le pivot de l’alternance.
C’est le point de transformation où le Yin devient Yang ou vice-versa, (=alternance),
C’est le point ultime où il n’y a plus ni Yin, ni Yang, (=Néant), »,
C’est le point ultime et où le Yin et le Yang sont en contact, (formant le « Tout »).

Le saut quantique serait donc lié au Tao ?

Tant que nous sommes vivants, nous sommes corps ET esprit en même temps, nous expérimentons les sauts quantiques en passant de l’un à l’autre.
La cessation de l’alternance correspond à la ligne droite, à la mort, à l’équilibre statique. Lorsque nous sommes morts, même si nous ne savons pas forcément ce qu’il en est de l’esprit, il ne peut plus y avoir alternance puisque le corps physique n’est plus.
Le premier souffle correspond à la naissance, le dernier souffle à la mort, entre les deux, la respiration, avec l’alternance inspir/expir, dont toutes les traditions prônent la maîtrise pour accéder à l’Esprit, à la Conscience Supérieure.


Haut de page | Retour à l'accueil

Valid XHTML 1.0 Transitional

Webmaster : Florian Barette

SHIATSUTHEMA - Clotilde Poivilliers
06 21 41 10 86 - Me contacter